Pour votre vie quotidienne….. à propos de la fameuse mention « lu et approuvé »

Chères étudiantes, chers étudiants,

Vous avez peut-être déjà, en dépit de votre jeune âge, été amené(e)s à signer un document sur lequel il vous a été demandé, avant d’apposer votre signature, de reproduire la mention manuscrite « lu et approuvé ».

Si cela ne vous est pas déjà arrivé, cela vous arrivera très certainement à l’avenir, tant cette pratique est répandue.

Or, sur ce point, la position des tribunaux, pourtant fort méconnue, est non seulement constante mais aussi et surtout très claire : cette mention n’a aucune valeur juridique…. tout comme d’autres mentions que l’on peut également trouver très régulièrement dans des contrats (« bon pour pouvoir », « bon pour accord », et parfois même un « best of » : « bon pour accord, lu et approuvé »).

Que cela soit dit et répété.

Je vous incite à lire cette note claire et concise parue dans la revue « Contrats, Concurrence Consommation » (éd. Lexis Nexis) de janvier 2009 commentant un arrêt de la 1ère chambre civile de la Cour de cassation du 30 octobre 2008.

Pascal Lemaître

fichier pdf Jurisprudence Lu et approuvé



Laisser un commentaire

environnement et climat |
Christophe_Luck |
في ر... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la nature verte
| SFnews : Nouvelles de Scien...
| AJECTA the French steam museum